17 mai 2021

UNE DÉMARCHE ÉCO-RESPONSABLE AVEC L’ÉCO-PÂTURAGE

André
8 visite(s)

Fidèle à son engagement d’industriel respectueux de l’environnement et de la préservation de la biodiversité, la centrale de Belleville-sur-Loire a accueilli début avril, pour la 6ème année consécutive, les moutons de Cédric Chapelier, berger dans le Loiret.

Fidèle à son engagement d’industriel respectueux de l’environnement et de la préservation de la biodiversité, la centrale de Belleville-sur-Loire a accueilli début avril, pour la 6ème année consécutive, les moutons de Cédric Chapelier, berger dans le Loiret.

Cédric exerce le métier de berger depuis 2011 et a récemment embauché quelqu’un pour l’aider à s’occuper de ses moutons. Très attaché à son métier, il accorde une grande importance au bien-être animal.
Cette année, 250 moutons de races différentes vont paître les hautes herbes aux abords de la centrale.
Ils seront tout d’abord près du canal d’amenée d’eau de la centrale jusqu’à la fin de la semaine. Ils reviendront ensuite occuper les réserves foncières du site au mois de juin avant de retourner une dernière fois près du canal d’amenée.
Depuis 2016, Cédric Chapelier et la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire entretiennent un partenariat pour permettre au berger d’obtenir un revenu foncier non-agricole, c’est-à-dire qu’il soit rémunéré sans pour autant mettre en vente ses animaux.
La mise en œuvre de l’éco-pâturage autour de la centrale s’inscrit d’autre-part pleinement dans une démarche de développement durable.

[top]