17 avril 2013

La cli accompagnatrice lors d’une inspection.

1375 visite(s)

La CLI accompagne les Inspecteurs de l’ASN lors d’un contrôle au CNPE de Belleville sur Loire.

La CLI avait demandé à participer à une inspection de l’ASN afin de voir comment s’effectuait matériellement le contrôle de la Centrale par l’ASN.

Le 19 septembre 2012, Bernard BUFFET, Président et Patrick RAINON, membre du bureau, se sont rendus à 8 heures à la Centrale à l’invitation de l’ASN et avec l’accord de l’exploitant.

Nous y avons rencontré un groupe de contrôleurs qui venait faire une visite programmée (certaines visites sont dites surprises car la Centrale n’est pas au courant).
Nous nous sommes retrouvés dans une salle avec les responsables des services concernés d’EDF ;
L’inspection du jour avait pour thème « Organisation et moyens de crise », il s’agissait de vérifier qu’en cas d’incident tout était prévu pour une réaction rapide et appropriée.
L’ASN avait délégué un inspecteur supplémentaire pour nous expliquer ce qui se passait et répondre à nos interrogations sans influer sur le travail des autres inspecteurs.
Le CNPE avait également mis une personne à notre disposition. Nous avons apprécié la présence de ces « traducteurs » qui ont éclairé les discutions techniques où l’on ne parle que par sigles difficilement compréhensibles pour le néophyte.
Dès le début de la séance, les inspecteurs ont demandé à voir les documents qu’ils avaient demandés par avance. Ils ont complété en demandant d’autres documents qui devaient leur être apportés dans la demi-heure. Puis les inspecteurs ont contrôlé que les documents qui étaient fournis étaient effectifs, complets, exhaustifs en regard des règlements et procédures en vigueur.
Tour à tour ont été examinés les documents traitant de l’organisation générale du site sur les moyens de crise, des relations avec les entités extérieures (Directions Centrales, IRSN, Préfecture, hôpitaux, SDIS , etc…) , l’organisation des équipes d’astreinte et leur formation, de la planification des exercices sur le site et de la participation des agents à ces exercices, le suivi du retour d’expérience de ces exercices, la présence, la mise en œuvre, le stockage des matériels mobiles de sûreté.
Les inspecteurs ont procédé à la mise en situation d’un déclenchement du PUI
(Plan d’Urgence Interne) radiologique avec atteinte des critères de la phase réflexe.
Le premier groupe visitant les locaux de gestion de crise particulièrement le Bloc de sécurité d’où serait installé le PC de crise et un point de regroupement proche celui de l’atelier froid du site.
Le second groupe a demandé l’installation d’un moyen mobile de sûreté en l’occurrence une pompe de secours.
Plutôt que de faire l’énoncé des « trouvailles » des inspecteurs, il nous semble plus judicieux de donner nos impressions.
Tout d’abord la rigueur, les inspecteurs vérifient tout dans les moindres détails et bien que l’inspection soit annoncée, ils trouvent de petites anomalies et ont établis trois constats d’écart notable.
Cela prouve que des progrès doivent être encore réalisés mais aussi qu’il n’y a pas de connivence qui aboutirait à une situation parfaite.
De même, tout est traité avec la même importance. Il n’apparaît pas sur le moment, une hiérarchie entre les écarts. La vigilance est la même sur des choses qui peuvent apparaître de moindre importance.
Enfin, la remise en question doit être permanente et les exercices nombreux. Cela s’est vu dans le montage d’une pompe de secours où des difficultés sont apparues, celles-ci n’avaient pas été mentionnées dans un montage de la même pompe en 2011.
En fin d’après-midi, une réunion a permis de lister les points qui demandaient à être revus et une lettre d’inspection a été envoyée au Directeur de la Centrale, le 22 octobre 2012.
Cette lettre peut être consultée sur le site de l’ASN : www.asn.fr

[top]